Respectivement deuxième et troisième de la spéciale qualificative, Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb débuteront le Rallye du Mexique avec des positions de départ favorables.

Mexique_2011_002.jpg

Le Rallye du Mexique a débuté hier avec la spéciale qualificative. Quintuple vainqueur en titre de la seule épreuve nord-américaine de la saison, Sébastien Loeb a débuté la matinée en signant le meilleur chrono des deux runs d’essais libres.

Une erreur au départ du passage qualificatif a privé l’Alsacien du meilleur temps, mais le troisième chrono le satisfait néanmoins : « Troisième, c’est moins bien que premier, mais notre 12e position sur la route sera tout de même correcte. J’ai l’impression que nos adversaires ont fait de gros progrès par rapport aux saisons précédentes et je m’attends à une grosse bagarre pour la victoire. Il va falloir attaquer dès le début et c’est plaisant de se dire que nous ne vivrons plus les stratégies de ces dernières années. Ce n’était pas très gratifiant de voir des pilotes ralentir en fin de journée pour profiter d’une meilleure position sur la route le lendemain. »

Deuxième de la spéciale qualificative, Mikko Hirvonen a choisi de s’élancer à la 13e place. Le Finlandais se dit impatient de prendre le départ de son premier rallye sur terre au volant de la Citroën DS3 WRC : « Nous avons profité du shakedown pour affiner un peu plus mes réglages et je suis content de mon feeling avec la voiture. Il va falloir attaquer dès les premiers mètres, car tous les prétendants à la victoire ont une bonne position. Les spéciales mexicaines sont très techniques, on peut passer d’une portion très rapide à une section extrêmement sinueuse. Il y a aussi beaucoup de virages avec des crêtes et cela rend la route encore plus difficile à lire. »

Septième de ces qualifications, Thierry Neuville a réalisé une belle performance. Le pilote du Citroën Junior WRT dispute effectivement son premier rallye terre au volant d’une WRC. « J’ai préparé soigneusement cette épreuve lors de nos essais et j’ai été impressionné par les capacités de la voiture. Je trouve qu’elle ‘pardonne’ pas mal et c’est plutôt une bonne chose pour un débutant comme moi », déclare le jeune Belge. « Ici, je me suis senti à l’aise dès le premier passage. Le parcours recèle de nombreux pièges, mais je le trouve assez naturel. Mon expérience de la terre me permet d’aborder ce rallye plus en confiance que les précédents. »

Nasser Al-Attiyah réalise quant à lui le 9e chrono de la matinée. Le Qatari poursuit son approche progressive : « Tout s’est bien passé ce matin. J’ai encore besoin de temps pour me sentir totalement en confiance, mais j’ai amélioré mes chronos à chaque passage. Même si je me sens très bien sur ce terrain, je ne m’attends pas à un rallye facile. Il y a beaucoup de pièges et il faudra gérer au mieux les spéciales de 42 et 54 kilomètres. »

La journée se poursuit avec la cérémonie de départ, organisée dans les rues de Guanajuato en début de soirée. Sitôt descendus du podium, les équipages s’élanceront dans l’ES1, tracée dans les souterrains pavés de l’ancienne cité minière.